DU Violences, jeunes et interventions sociales

DU Violences, jeunes et interventions sociales
Mise à jour le

Accéder aux sections de la fiche

Call to actions

Responsable pédagogique :
Manuel BOUCHER

Inscriptions :
Service Formation Continue et Alternance
Tél : 04 30 19 81 41

 
Etre en situation d’intervention sociale, socioéducative et/ou thérapeutique auprès de jeunes depuis au moins trois ans et être titulaire d’un diplôme de niveau IV au minimum.

Page candidature
Les pièces complémentaires sont à envoyer à sfca@univ-perp.fr ou à déposer en ligne en fin de formulaire.
 

Détails

Présentation

Le Diplôme d'Université "Jeunes, violences et interventions sociales" vise à donner des outils intellectuels et pratiques aux intervenants sociaux, socioéducatifs et thérapeutiques afin de répondre aux situations difficiles rencontrées avec des jeunes déviants, violents et/ou délinquants.

Le DU que nous proposons en partenariat avec les milieux professionnels du champ social a donc pour ambition, d’une part, de permettre aux participants de cette formation d’aborder les questions centrales, voire les contradictions qui touchent l’action auprès des « jeunes difficiles » (déviants, violents, délinquants). D’autre part, de favoriser une démarche pédagogique articulant une réflexion appuyée sur des expériences professionnelles concrètes et des apports théoriques nécessaires à une bonne compréhension des enjeux de l’action éducative, rééducative, psychoéducative et thérapeutique auprès des « jeunes indésirables ».
A l'issue de la formation, les participants devront être capables de :
  • Positionner les actions éducatives, rééducatives, psychoéducatives et thérapeutiques au sein de l’espace de l’intervention sociale ;
  • Identifier l’ensemble des partenaires susceptibles de participer à une action éducative, rééducative, psychoéducative et thérapeutique ;
  • Comprendre les enjeux liés aux phénomènes de déviance, de délinquance, d’insécurité et de violences juvéniles ;
  • Déterminer les compétences spécifiques, les expériences et les qualifications utiles et nécessaires aux actions d’éducation, de rééducation, d’inclusion et d’émancipation des jeunes en difficulté ;
  • Penser des innovations socioéducatives et des alternatives aux mesures d’accompagnement institutionnalisées des jeunes turbulents.

Programme

  • UE 1 - Jeunes et violences : de quoi s’agit-il ? (14h)
  • UE 2 - Des problèmes aux éclairages théoriques : partage d'expériences, mises en scène et perspectives (14h)
  • UE 3 - Découvrir le processus du passage à l’acte et acquérir des outils de désescalade ou de résolutions avant sa survenue, pendant la crise et après son apparition (14h)
  • UE 4 - Penser l’individu, sa construction, ses failles, son identité : comment l’adolescence en tant que phase d’évolution dans la construction de l’identité des individus nous questionne ? (14h)
  • UE 5 - Penser les actions partenariales et les innovations socioéducatives : que faire, comment et avec qui ? (14h)
  • Soutenance dossier

Compétences

Objectif 1 : Aborder la complémentarité des interventions entre professionnels en suivant une chronologie :
  1. incivilités et délinquances dans les espaces de socialisation (famille, école, milieu social environnant), la question de l'identification des situations problèmes : les outils de la prévention de la maltraitance
  2. le signalement : ASE ou judiciaire : savoir identifier la « chronicité » de l’intervention
  3. la prise en charge : donner du contenu aux actions en AE et Pénal et quels partenaires et réseaux pour offrir des alternatives ?
  4. la restitution d'autonomie pour le jeune et sa famille ; structures et méthodes de réinsertion sociale
Objectif 2 : Appréhender les situations chroniques nécessitant l'interdisciplinarité opérationnelle
  1. Les dispositifs innovants de prise en charge ; sortir des cadres de prise en charge classiques : plus que la rupture, la recherche de synergies entre l'éducatif et la loi hors « zone de confort »
  2. Pour une « interférence » des prises en charge, des interventions différenciées
  3. Réflexion sur l'étanchéité des cultures professionnelles : comment améliorer la prise en charge globale ?
  4. Du « suivi nominatif » des CLSPDR vers la sortie des dispositifs (autonomie)

Et après ?

Débouchés professionnels

Secteurs d'activité ou type d'emploi

  • Compétence réflexive, capacité à analyser les situations complexes, à re-penser les actions éducatives .
  • Renforcement des compétences professionnelles.
  • Spécialisation des intervenants sur les questions de gestions des jeunes violents.
https://formations.univ-perp.fr/diplome/du/du-violences-jeunes-et-interventions-sociales